Gül ILBAY

Gül Ilbay est née à Kars (Nord-Est de la Turquie). Après avoir suivi des études de français à l'université d'Ankara, elle enseigne à l'Ecole Normale Supérieure de Gazi Egitim (Ankara) .

Arrivée en France en 1981, elle est titulaire d'un doctorat en Lettres moderne de l'Université de Nancy II.
Enseignant près des gens issus de l'immigration, traductrice_interprète assermentée auprès du Tribunal de Metz et traductrice de nombreux ouvrages littéraires (en particulier de recueils de poésies) sa double culture et son expérience lui ont donné une vision complète et fine de l'immigration turque.
Animatrice infatigable du milieu associatif (défense des indiens dans le couloir de la mort des états US) elle oeuvre pour une meilleure et mutuelle comprehension de la culture turque et française.


Gül Ilbay: "Petits Pas en Poésie"
Editions A ta Turquie (2006)

Dans ce recueil de textes, Gül Ilbay chausse ses patins de ballerine, revêt son justaucorps et accomplit une suite de pas poétiques légers et emplis de grâce. Exercice de style réussi pour cet auteur originaire de Turquie qui manie avec aisance la langue française et qui chorégraphie avec tendresse subtilité notre quotidien. Ce qui s'écoule chaque jour de nos vie et qui n'arrête plus notre attention prend une toute autre importance dans les arabesques épurées de l'auteur.

Celle-ci nous rappelle à nos destins d'hommes et de femmes qui, jetés dans l'accélération centrifuge du temps, en oublient leur propre humanité. Gül Ilbay utilise le verbe poétique pour s'affranchir de la gravité et nous rendre à ce que nous sommes, c'est-à-dire des êtres sensibles en quête du regard de l'autre. Sa poésie atmosphérique possède cette précieuse et indispensable vertu.



Gül Ilbay:
"Récits de vie, Portraits de femmes"
Editions A ta Turquie (2005)


385 pages - Bilingue

De 1996 à 2005, elle a présidé l'association A Ta Turquie.

Dans son livre: "Récit de vies Portrait de femmes" Gül ILBAY a enquêté auprès de quatorze femmes turques issues de l’immigration turque vivant en Lorraine et en Île de France.
Elle nous livre le témoignage souvent poignant (brutal) de la vie et du parcours de ces femmes écartelées entre les traditions et la modernité. A travers leurs souffrances et leurs joies de la vie quotidienne, se dessinent en toile de fond les forces occultes et les préjugés dont la femme est la victime innocente. Le poids des valeurs traditionnelles des sociétés patriarcales et le désir d’émancipation s’entrechoquent parfois avec violence et nous éclairent sur le rôle essentiel qu’auront les femmes dans le combat pour leur émancipation. Des témoignages pleins de dignité, qui sont parfois des réquisitoires sans appel contre des comportements archaïques.
Malgré les souffrances, ces femmes turques illuminent de leur courage et de leur intelligence ce monde fourbe et lâche qui est souvent celui des hommes. Une grande leçon de vie et d’humanité.