JEAN-FRANCOIS  DONNY
 

Journaliste à la Nouvelle République, Jean-François Donny est l'auteur de plusieurs romans. Adepte de la narration (il aime raconter des histoires), amoureux de la langue et des mots, c'est dans un style truculent qu'il donne vie à ses personnages.

Loin des préoccupations nombrilistes des littérateurs branchés et des compte rendus cliniques de leurs organes, la vie et l'histoire des gens simples constituent la trame de ses romans.

Et si les lois du récit ressemblaient à celles de la vie ! « Et enarrem universa mirabilia tua » : je raconterai l'universalité de tes merveilles nous dit ce Grand Raconteur Picaresque, cet Enchanteur. Tant pis pour les nombrils et les organes qui se situent en dessous !


 

Article dans l'Est Républicain du 27/09/2012

   

Jean-François Donny, journaliste à La Nouvelle République est également le créateur et animateur des éditions « Les mains nues ».
Il a décidé d'éditer les péripéties qui sont arrivées pendant la guerre de 1939-1945, à un homme qu'il connaît bien, son père Pierre Donny.
Un témoignage « profondément humble et humain » qui méritait d'être publié, constate notre collègue Jean-François Donny.
Dans cet ouvrage, on suit les multiples « aventures » d'un jeune enseignant qui refuse le joug nazi, fuyant le travail obligatoire en Allemagne. Vient ensuite la délivrance, les bombardements alliés, les premiers Américains et le retour à la Liberté. Hyper intéressant.

Mes tribulations pendant la guerre 1939-1945, de Pierre Donny, aux éditions Les Mains Nues, 16, chemin de Bellevue à Villiers-les-Roses, 36260 Sainte-Lizaigne. 15 €.

   

"Ce roman, énigme historique et enquête policière, raconte une chasse au trésor moderne dont la véritable star est une vieille église, injustement oubliée par les hommes. L'auteur a pris l'église de Sainte-Lizaigne pour modèle et décor de cette histoire. Un scénario pour tout public, susceptible de séduire les jeunes, : les ex-jeunes y retrouveront l'ambiance « club des cinq » qui a bercé leur enfance. Rouquemoute, Abraham, Marie-Olive se lancent à la recherche d'un fabuleux trésor dissimulé, selon la rumeur, dans l'édifice cultuel… Le début de leurs émotions !
Jean-François Donny nous annonce deux autres rendez-vous : « La Route du chanvre » roman épique et « L'Homme écrasé » roman autobiographique : avec ses mains nues, il ne manque pas d'arguments."

Patrick GONIN - La Nouvelle République


Editions les Mains Nues, 13 €.
On peut se procurer le livre auprès de l'éditeur, 16, chemin de Bellevue, Villiers-les-Roses.
Tel. 02.54.04.08.10

   

LE DRAME DE « LA JALOUSIE »

Récit d'un mystérieux crime collectif en 1796 en Berry

Qui a tué les Lenoir, de « La Jalousie » ? Le 28 floréal de l'an IV, la famille Lenoir qui exploite une auberge sur le bord de la Grand'Route, à Brion, est assassinée par une bande de scélérats. C'est un massacre. Sept morts ! Jean-François Donny mène une enquête passionnante et inédite sur l'un des plus odieux crimes collectifs jamais commis.

200 p., illustrations, couv. de Phil Donny. Editions Les Mains Nues 2010.

   

« La Route du Chanvre » non publié 2002 250 pages
Un récit picaresque qui entraîne Rique et Katz, deux jeunes occidentaux sur les routes de l'Orient et vers leur destin. N'obéissant à aucun but précis, la route, les hallucinogènes et la perception orientale du temps vont venir perturber leur boussole d'enfants matérialistes. Bousculés par les péripéties du sort, réussiront-ils à s'en sortir, finiront-ils par se trouver ou se perdre ? Le récit se situe dans les décors somptueux mais redoutables de l'Afghanistan de 1974. Beauté et frissons garantis au pays des senteurs opiacées.

   

« L'exécution » enquête sur le mystérieux assassinat d'une famille paysanne de Bommiers (Indre) en 1946
éditions Les Mains Nues 1999
L'Exécution fait le récit de cette tuerie, soigneusement reconstituée et plantée dans le décor de la France de l'après-guerre, rurale, pauvre et encore fragile politiquement. L'auteur a mené l'enquête pendant trois ans, en rassemblant les ultimes témoignages et surtout en épluchant le dossier judiciaire, source inédite jusqu'alors. Il a acquis la conviction que l'affaire de Bommiers, pour diverses raisons a été étouffée. Sur toile de fond des règlements de compte de l'après-guerre, L'Exécution raconte l'injuste sacrifice de quelques humbles qui ne pesaient pas lourd socialement.

   

« Les Aventures de Silas Belamour » éditions Pierron 1992 illustration et couverture de Phil Donny
Retenu dans la dernière sélection du Prix Erckman Chatrian (1993)
Une chronique savoureuse d'un village lorrain rapportée par Silas Belamour, vaurien d'une dizaine d'année, qui s'apprend au monde des grands. Au loin, c'est la guerre d'Algérie et un monde qui s'accélère mais, dans ce petit village qui est le décor unique du récit, une époque est en train de jeter ses derniers feux. Avec finesse, humour et tendresse, l'auteur évoque la beauté de l'enfance, fragile et irréversible.

   

« US Go Home » éditions Christian Pirot 1990 380 pages couverture de Phil Donny
Dans les années 50, une préfecture du centre de la France voit sa placide existence bouleversée par l'implantation d'une base américaine. Défiance et séduction opposent les habitants et divisent les consciences elles-mêmes. Décors fidèlement restitués, dialogues coupés au couteau, style nerveux et sensuel, ce livre présente « la guerre froide » vécue au jour le jour. On dévore ces pages pleines d'humour ou de générosité, parfois crues ou délirantes, comme un hamburger juteux.

   

« Les Petites Bottines » éditions Christian Pirot 1988 260 pages couverture et dessins de Phil Donny
A partir d'une enquête extrêmement fouillée, Jean-François Donny fait revivre l'univers englouti des maisons closes de Bourges. Les Petites Bottines sont le lieu de rencontres hot et in. L'enquête est alerte, le style enlevé, l'anecdote colorée. Jarretelles et nostalgie sont au rendez-vous.

   
Lisez la suite

« Les Chiens écrasés » éditions Les Mains Nues, couverture de Phil Donny
Jules-Ferdinand Déline s'est fait une raison : il n'est pas Rudyard Kipling et ne deviendra jamais Joseph Kessel. Il se contente d'être lui même, J.-F. D., journaliste encore naïf et enthousiaste que son rédacteur en chef a nommé à Issoudun, Indre. (cliquez sur l'image pour lire la suite).